Père Doyen Philippe Capelle-Dumont

Fonction

Université de Strasbourg et Institut catholique de Paris

Biographie

Philippe CAPELLE-DUMONT, né en 1954, prêtre catholique, Professeur des universités, docteur en philosophie (Sorbonne), docteur en théologie, Habilité à diriger des Recherches (Strasbourg), enseigne la philosophie à l’Université de Strasbourg et à l’Institut catholique de Paris. Professeur docteur honoris causa de l’Université catholique d’Argentine. Chercher associé à l'Université de Paris - IV Sorbonne. Doyen de la Faculté de philosophie de l’Institut Catholique de Paris de 1994 à 2006, président-fondateur de la Chaire de métaphysique Etienne-Gilson depuis 1995, fondateur (avec Paul Ricoeur+) du Fonds Jean-Nabert (2001), directeur du laboratoire de recherche en philosophie de la religion (1999-2006), il a dirigé une trentaine de colloques scientifiques en France et à l’étranger. Auteur de 35 livres, de 260 articles scientifiques, notices de dictionnaires et d’encyclopédies, contributions et préfaces à des ouvrages de philosophie, il est également directeur-fondateur de deux collections éditoriales : Philosophie & Théologie (48 volumes), Cerf ; Collection de métaphysique Etienne-Gilson (12 volumes) PUF. Membre du « Cercle Castelli » (Rome) depuis 1998, ancien président de la Conférence mondiale des Facultés de philosophie des Universités catholiques (1999-2008), il est président de l’Académie catholique de France (2008) et de la Société francophone de philosophie de la religion (2011). Titulaire de la Chaire Maurice-Blondel, Bogota (1997) et de la Chaire de phénoménologie française à l’université du Gal San Martin, Buenos Aires (2004), il a été professeur invité aux universités de New York (1995), Loyola-Chicago (1995) Wychinski de Varsovie (2006), Buenos Aires (UCA, 2011), il a donné des conférences aux universités de Freiburg im Breisgau (1996), Lublin (1996), de Rome-I (La Sapienza) (1998-2011), Philadelphie (2001), Laval-Québec (2001, 2003, 2006), Milan (2004, 2010), Mexico (2004), Naples (2006), Porto Alegre (2006), Santiago du Chili (2006), Manille (2007), Cracovie (2007), Lviv-Ukraine (2010), Astana-Kazakhstan (2010), Vilnius-Lituanie (2010), Rio de Janeiro (PUC, 2011), Ottawa (2014), Sassari, Sardaigne (2015). Ses recherches l’ont conduit d’une thèse de doctorat en philosophie dirigée par Henri Birault, sur Heidegger et la théologie (trad. en italien, en espagnol, en lituanien et partiellement en arabe) à une spécialisation en philosophie de la religion. La relation philosophie-théologie constitue l’axe principal de ses travaux depuis le début des années 1990, (3 livres, une encyclopédie en 5 vol.). Il a organisé à Rome, en collaboration avec l’Académie pontificale, le colloque du 10 anniversaire de l’encyclique Fides et ratio, introduit par une conférence de Benoit XVI (Fiducia nella ragione, 2008). Phénoménologue, il s’inscrit dans l’histoire des problématiques développées par Husserl, Heidegger, Emmanuel Levinas et Paul Ricoeur, ((Fenomenologia francesa actual, 2009). Il prépare actuellement un livre qui rassemble ses recherches phénoménologiques ayant donné lieu à des conférences en Europe et en Amérique : « Phénoménologie de l’alliance ». Métaphysicien, il consacre ses travaux à la question du temps et à la question philosophique de Dieu en articulation avec sa recherche sur le concept « d’alliance ». Il a également publié plusieurs articles de théologie, notamment sur la question de la kénose, le problème de la vérité dans le dialogue interreligieux et la question théologico-politique. Il a reçu en 2009 à Rome la médaille Ex corde ecclesiae décernée chaque année à un universitaire catholique.

Roles

  • Membre
  • Sociétaires individuels
  • Président
  • Section III : Philosophie et théologie