M. le Professeur Olivier PERRU

Fonction

Professeur des universités LYON 1

Biographie

Né le 1/12/1959, Frère des écoles chrétiennes, demeurant à Caluire et Cuire (Rhône), professeur à l’Université Lyon 1.

Adresse mail : olivier.perru@univ-lyon1.fr

I – Quelques étapes.

- Ingénieur ESAP (1982). Etudes de Philosophie (1984-1989). DEA Analyse des Systèmes biologiques à l’Université Lyon I (1991), DEA Histoire et Philosophie des Sciences à l’Université Paris  I.

Membre de l’Institut des Frères des écoles chrétiennes depuis 1990.

-1991-2000 : Enseignant à l'Institut Supérieur d’Agriculture de Beauvais (Institut catholique de Paris).

Thèse de Philosophie (Doctorat de l'Université Paris I-Sorbonne), sous la direction du Pr. Séris  Analyse épistémologique des concepts d'individualité et d'association. 1996.

- Directeur du Premier cycle en Sciences humaines à l’Université catholique de Lyon de 2000 à 2004 et Enseignant-Chercheur de 2000 à 2006 (Faculté de Philosophie) : Epistémologie, Logique, Philosophie du vivant. De 2004 à 2006, chargé de cours à l’Université Lyon 3.

- HDR à l’Université Jean Moulin Lyon 3 en février 2005.

- Nommé Professeur à l’Université Lyon 1 le 01/09/06. Service commun de formation en SHS et laboratoire S2HEP (Sciences, Sociétés, Historicité, Education, Pratique). Professeur de 1re Classe le 01/09/13. 

II – Enseignement.

Enseignements réalisés depuis 2006 dans le master Histoire, Philosophie, Didactique des Sciences (HPDS), en Faculté de Médecine, en licence ST et dans le master enseignement SVT. 

Parmi les enseignements réalisés :

•   Master1 HPDS, participation aux enseignements de : Introduction à l’histoire et à la philosophie des Sciences (M1), Epistémologie de la biologie et de la complexité (M2), Histoire et Philosophie des Sciences (M2).

•  la participation à l’enseignement d’Histoire des Sciences dans le Master enseignement SVT.

•  les UE transversales de licence,  Questions autour du vivant (depuis 2007)  et Peut-on se passer de l’évolution ? (de 2009 à 2013). 

•   UE de M1 biomédical, Epistémologie, éthique et philosophie du corps et de l’activité médicale; cours en 1e, 2e année dans le cadre des SHS.  

•  des enseignements à l’Université catholique de Lyon jusqu’en 2011 et à l’Université Jean Moulin Lyon 3.

•  participation aux enseignements des écoles doctorales (Infomaths et Université de Lyon).

•  conférences dans le cadre de l’Université ouverte et UNIVA.

III -  Encadrement:

Direction de thèses en Histoire et Philosophie des Sciences, et co-encadrements en épistémologie-didactique. Direction de mémoires de masters HPDS et culture et santé (14 masters soutenus depuis 2006).

V – Evolution de l’activité en matière de recherche : 

De 1995 à 2005, recherche sur l’histoire et la philosophie du concept d’association, philosophie de la biologie et philosophie politique. En 2005, je me suis recentré sur l’histoire de la symbiose et des phénomènes mutualistes et sur des questions épistémologiques relatives

à la modélisation des systèmes vivants et au rapport entre science et non-science dans la connaissance du vivant. J’aborde actuellement des questions épistémologiques et historiques ayant trait au rapport science, raison, religion. Voir sur le site du laboratoire : http://s2hep.univ-lyon1.fr/enseignants-chercheurs

VI- Activités d’administration et autres.

- Responsable master HPDS (de 2009 à 2013) et de la spécialité recherche HPDS (de 2007 à 2013). 

- Membre du conseil doctoral et du jury de contrats doctoraux de l’Ecole doctorale 485 EPIC.

- Commission de spécialistes (section 72), Ecole centrale de Lyon et Université Lyon 1, 2007-2008. Nombreux Comités de sélection (depuis 2009). Président du comité consultatif des sections 70-72 de l’Université Claude Bernard Lyon I. 

- Membre suppléant CNU section 72.

- Président du jury rectoral des masters enseignement, Université catholique de Lyon 2010-2014. 

- Membre des jurys d’admission et de diplôme de cadre de santé.

- Activités ponctuelles d’expertise : projets de recherche, publications, colloques. 

- Président de la SHESVIE (Société d’Histoire et d’Epistémologie des Sciences de la vie).  

- Membre sociétaire de l’Académie catholique de France, juin 2014.

- Professeur de 1e classe depuis le 1r septembre 2013, PES en 2011, puis PEDR en 2015.

Publications récentes:

Ouvrages individuels ou chapitres d’ouvrages collectifs : 

• "Le vitalisme bergsonien dans l'évolution créatrice", Repenser le vitalisme, PUF, Paris, 2011, p. 167-179. 

• "La réception des idées de Darwin en France et le problème du fixisme", Evolution et création: des sciences à la métaphysique, (J.M. Exbrayat, F. Revol, E. d’Hombres, dir.), Vrin, Paris, 2011, p. 89-117. 

• Hommes d'Eglise et Sciences au XVIIIe siècle: vers une harmonie entre Raison, Nature et Création ? Vrin, Paris, 2012, 674 p.

• « Le choc de l’évolution au XIXe siècle. Vers une nouvelle lecture de la création ? », Quand les religions doutent de la science, Dominique Lambert, Jean-Marc Balhan, Olivier Perru, François Euvé, Benoit Bourgine (dir.), Lumen Vitae, Bruxelles, 2013, p. 99-132. 

• Sciences, Raison et Religion en France au début du XIXe siècle, vol. 1, Vrin, 2014, 250 p. 

Articles dans des revues classées 

• « Le mutualisme biologique, concepts et modèles », History and Philosophy of the Life Sciences, 33 (2011), p. 223-248. 

• 2011, « Modéliser la croissance des populations mutualistes : une question historique et actuelle », Philosophia Scientiae, 15, 3 (2011), p. 223-251. 

• « Science naturelle, corps humain et existence de Dieu chez Fénelon », Revue des sciences philosophiques et théologiques, 2011/4, p. 813-833. 

• « L'abbé Jacques-François Dicquemare (1733-1789), un zoologiste havrais et ses découvertes sur les anémones de mer », Bulletin d’Histoire et d’Epistémologie des Sciences de la Vie, 19, 2 (2012), p. 143-160. 

• « L’ordre et la vie excluant le hasard : la démarche apologétique au XVIIIe siècle », Bulletin d’Histoire et d’Epistémologie des sciences de la vie, 21, 1 (2014), p. 39-55. 

• « Une histoire naturelle descriptive enracinée dans la société : l’œuvre du Frère Ogérien (1825-1869) », Bulletin d’Histoire et d’Epistémologie des sciences de la vie, 22, 1 (2015), p. 57-75.