Pauvretés et urgences sociales

Paru aux éditions Parole & Silence, 2011

L’Académie catholique de France a consacré son second congrès annuel à la question des pauvretés et aux dispositifs d’urgences que celles-ci appellent. Sa devise lui en faisait obligation : « Non intratur in veritatem nisi per charitatem (On n’entre dans la vérité que par la charité). » Cette invitation grave, adressée dès le christianisme antique par saint Augustin, retentit aujourd’hui singulièrement. Le fait que les plus grandes idéologies du XXe siècle aient échoué dans leurs tentatives de résoudre la question de la pauvreté dans le monde, cela ne porte cependant pas le christianisme à s’ériger en modèle contre-culturel, bien plutôt à engager de nouvelles médiations réflexives et à produire de nouvelles expertises disciplinaires. Philosophes, économistes, acteurs sociaux, théologiens et artistes ont été ainsi conviés à faire résonner leurs voix propres face à des réalités de précarité dont il est interdit, absolument, de s’accommoder. Il faut en effet dépasser la rhétorique des seules indignations, passer des observations à la justification des diagnostics puis établir des propositions. Telle est la tâche que l’Académie catholique de France, dans un esprit de contribution civique, a voulu encadrer et dont elle présente ici les premiers fruits.

Jean-Robert Armogathe – Philippe Capelle-Dumont – Jean-Pierre Dupuy – Xavier Emmanuelli – Pierre de Lauzun – Peter McCormick – Pierre Manent – Michaël W. Oborne