Dignité et vocation chrétienne du politique

Paru aux éditions Parole & Silence 2017

En novembre 2015, l’Observatoire Foi et Culture interrogeait le caractère irréversible du désenchantement du politique ; un an après, alors que les échéances électorales suscitent moins les projets que les ambitions, il semble que le constat demeure.
Les questions posées (économie mondialisée, éducation, écologie, mouvements de populations, recherches scientifiques et biomédecine, etc.) débordent les frontières des nations ; ne pouvant se traiter que sur le temps long, elles se heurtent au court-terme qui s’impose à celles et ceux qui briguent ou exercent un mandat électif. Cette tyrannie de l’immédiat, dont on accuse souvent les médias, ne masque-t-elle pas l’impuissance à proposer un grand dessein et l’inconscience des périls que peut créer l’issue des prochaines élections ?
Le christianisme s’inscrit depuis toujours dans des contextes très différents. Il a développé au service du bien commun une réflexion sur les sociétés, les cultures, le politique. La foi chrétienne place la personne et l’espérance au cœur de l’action politique et sociale.