Une crise chrétienne de l'Europe ?

Livre des actes du Colloque
Paru aux éditions Parole & silence 2013

Les catholiques, en particulier les démocrates-chrétiens, ont été, dans les années qui ont suivi la Deuxième Guerre mondiale, les penseurs et les moteurs d'une Europe radicalement nouvelle, porteuse de paix, fondée sur la libre adhésion des Etats à une communauté de destin, et sur le principe démocratique. Des hommes comme Alcide de Gasperi, Konrad Adenauer, Robert Schuman, nourris de l'Evangile, avaient une haute conception du passé, donc du futur. Le processus de la construction européenne, ouvert par la Déclaration Schuman du 9 mai 1950, avait un objectif clair : construire une entité politique sans précédent dans l'Histoire, en réunissant des nations qui, presque toujours, avaient été ennemies. Des avancées considérables ont été réalisées dans cette intention ; elles n'ont cependant pas permis de susciter une véritable conscience européenne.

La crise actuelle de l'Europe, accentuée par les tensions économiques, est redoublée par une "crise chrétienne de l'Europe", l'engagement des catholiques pour sa cause s'essouflant. Pourquoi au fond ? Beaucoup invitent  à donner une âme à l'Europe, mais sans être toujours entendus.

Ph.Capelle-Dumont, Ph. Chenaux, J-A de Clermont, J-D Durand, P. Fischer, H. Haenel, J-P Jouyet, Mgr J. Laffite, J-P Machelon, H. Madelin, s.j., J-F Mattei, Cardnal P. Poupard, A. Rccardi, J. Vignon, J. De Volder, C. Withol de Wenden.