Penser la juste défense

6 novembre 2018

Débat télévisé de 52 minutes présenté par Priscilia de Selve, entre des membres de l’Académie catholique de France :

La chrétienté, mythes et réalités

Dans le cadre des Mardis des Bernardins, 7 avril 2015

À l’heure de la sécularisation et de la mondialisation, l’idée de chrétienté semble appartenir à un passé révolu : l’Europe et l’Occident désormais laïcisés ne sont guère portés à rappeler leurs racines chrétiennes ni l’expansionnisme des nations évangélisées (croisades, Reconquista, colonisation…). L’histoire n’invite-t-elle pas en fait à dresser un bilan plus nuancé ? La notion de chrétienté est équivoque. Elle a servi à des interprétations diverses de l'histoire européenne et occidentale. Mais que recouvre exactement un tel vocable ? Entre le Moyen Âge où il est apparu et le XXe siècle où il a été enterré, dans quels contextes a-t-il été forgé et invoqué ? Dans quelle mesure les réalités ont-elles porté ou démenti le mythe ?

Avec la participation de :

  • P. Jean-Robert Armogathe, historien et théologien, membre du Corps académique de l'Académie catholique de France ;
  • Guy Coq, philosophe, président de l'Association des amis d'Emmanuel Mounier, spécialiste de la philosophie de l'éducation, auteur de Démocratie, religion, éducation (1993) ;
  • Sylvio Hermann de Franceschi, historien ;
  • Nicole Lemaître, historienne.

Les Orientaux chrétiens : quel avenir, quels enjeux ?

Dans le cadre des Mardis des Bernardins, 5 mars 2014

Les événements en Syrie, en Égypte, en Irak, au Liban menacent les minorités chrétiennes qui y vivent depuis des siècles. Pourront-elles survivre ?Certains de leurs membres semblent condamnés à l'exil. En quoi cette situation tragique concerne-t-elle les Occidentaux et particulièrement les chrétiens d'Occident ? S'agit-il seulement de solidarité avec des communautés opprimées ? Ne pose-t-elle pas plus fondamentalement cette question : celle des conditions par lesquelles tous les hommes de notre monde peuvent vivre ensemble, avec leurs différences religieuses, en Occident aussi bien qu'au Moyen Orient ?

Intervenants : Henri Froment-Meurice, Ambassadeur de France ; Joseph Yacoub, Professeur honoraire de l'Université catholique de Lyon, spécialiste des minorités dans le monde et des chrétiens d'Orient ; Annie Laurent ,Journaliste écrivain.

Lien sur l'émission

Foi et culture chez Benoît XVI

Dans le cadre des mardis des Bernardins, 26 février 2013

Au Collège des Bernardins le 12 septembre 2008, le Pape Benoît XVI abordait l'un des thèmes centraux de son pontificat : le rapport entre la foi et la culture. Rappelant l'objectif des moines du XIIe siècle « chercher Dieu, quaerere Deum », il a évoqué les origines de la théologie occidentale et de la culture en Europe. Évoquant la situation actuelle, le Pape livrait pour conclure son analyse : « L'universalité de Dieu et l'universalité de la raison ouverte à Lui constituaient pour eux la motivation et, à la fois, le devoir de l'annonce ». Le rapport entre foi et raison a été approfondi et décliné tout au long de son pontificat, de Ratisbonne en 2006 au Reichstag à Berlin en 2011. Avec notamment : Mgr Jérôme Beau, directeur de l'École cathédrale, évêque auxiliaire de Paris ; Rémi Brague, philosophe ; Père Philippe Capelle-Dumont, président de l'Académie catholique de France.

Ecouter l'émission

L’Europe : quel horizon spirituel et politique ?

 Dans le cadre des Mardis des Bernardins, 17 septembre 2013

Intervenants :

  • Jean-Dominique DURAND, professeur à l’université de Lyon III, Académie catholique de France ;
  • Philippe CAPELLE-DUMONT, professeur à l’université de Strasbourg, président de l’Académie catholique de France ;
  • Jean-Marc FERRY, président de la chaire de philosophie de l’Europe à l’université de Nantes.

Que vaut encore le droit naturel ?

Dans le cadre des Mardis des Bernardins, 14 mai 2013

Avec :

  • Olivier ÉCHAPPÉ, magistrat, professeur de droit canonique ;
  • Arnaud de NANTEUIL, professeur agrégé des facultés de droit ;
  • Patrice ROLLAND, professeur agrégé des facultés de droit.

La « loi naturelle » se fonde sur l’éthique universelle héritée de l’expérience de l’humanité, éclairée, pour les chrétiens, par la Révélation biblique. La question aujourd’hui posée est de savoir si par exemple le « mariage pour tous » et le droit de la femme à « disposer de son corps » font partie des « droits naturels ». La législation des États, telle qu’elle ne cesse de se développer (c’est-à-dire le droit « positif »), peut-elle faire évoluer, voire ignorer la « loi naturelle » ? ".

Le progrès

Dans le cadre des Mardis des Bernardins, 9 octobre 2012

Avec Chantal Delsol, Michel Morange et Monseigneur Philippe Bordeyne

 lien video pour voir l'émission

L’art serait-il un chemin de conversion ? Un dialogue

Dans le cadre des Mardis des Bernardins, 7 décembre 2010

Avec la participation de : Thierry Escaich, compositeur, Conservatoire national supérieur de Paris ; Nathalie Nabert, professeur à l'Institut catholique de Paris ; Dominique Ponnau, conservateur général du patrimoine, directeur honoraire de l'École du Louvre. En partenariat avec le Collège des Bernardins.

Le lien de l'émission.

Les prises de parole dans l’espace public

Dans le cadre des Mardi des Bernardins, 10 avril 2012

Avec Jean-Claude Guillebaud, Henri Tincq et Laurence Masurel.

Le lien de l'émission

Image, réalité, vérité

Dans le cadre des Mardis des Bernardins, 20 septembre 2011

Notre société moderne se caractérise par le fourmillement des images et leur rôle de plus en plus important dans la vie de chacun, et même des enfants: télévision, imagerie médicale, mondes virtuels de l’Internet et des réseaux sociaux, etc.

Quelles transformations en découlent? Comment les images peuvent-elles être de bons serviteurs et non de mauvais maîtres?